Une nouvelle occasion manquée ? - Bourg-Lastic, notre village

Aller au contenu

Menu principal :

Une nouvelle occasion manquée ?

La vie municipale

UNE NOUVELLE OCCASION MANQUEE ?

Bourg-Lastic est vraisemblablement à un tournant de son histoire. L’occasion nous est donnée de remettre Bourg-Lastic et le territoire du sud de notre communauté de communes dans le sens de leur histoire et de renouer pour l’avenir avec la réalité de notre bassin de vie.
Vous le savez en effet, la carte de l’intercommunalité est en train d’être redessinée et la proposition officielle du préfet est d’associer les trois communautés de Haute-Combraille, Pontgibaud-Sioule et Volcans et Sioulet-Chavanon. Le présent BL INFO vous explique comment on en est arrivé là...

      Cette proposition est contraire au bassin de vie de notre commune clairement établi selon l’axe de la RD 2089. Franchement, sommes-nous tournés vers Pontaumur et Pontgibaud ? Sûrement pas. La structure des échanges humains et économiques, l’activité agricole se font à titre principal avec Rochefort, Laqueuille et Saint-Julien, La Bourboule et le secteur de Sancy Artense. Notre communauté de communes ne s’y est pas trompée puisqu’elle réclame, outre l’association des trois communautés citées, leur association avec celles de Sancy-Artense et Rochefort-Montagne.

      Or le préfet a clairement exprimé son opposition à l’association de ces cinq communautés alors même qu’il n’est pas hostile au rattachement de Bourg-Lastic et des communes du sud de Sioulet-Chavanon aux communautés de  Rochefort et Sancy-Artense si toutefois les maires des communes concernées l’expriment clairement.
Mais et c’est là que le bât blesse, seul notre conseil municipal, avec constance et unanimité il faut le signaler, a exprimé très clairement sa volonté de rattachement à Rochefort et Sancy-Artense et son opposition à toute intercommunalité qui ne prendrait pas en compte cette volonté. J’ai personnellement porté cette position devant Monsieur le préfet, qui y a été sensible, et toutes les instances officielles concernées.

      Si, plus généralement, on peut comprendre que l’ex-canton d’Herment soit orienté vers les Combrailles, on saisit mal pour autant que du côté de Savennes et Messeix, entre autres, on n’adhére pas à un projet ayant pour objet de défendre et assurer l’avenir de notre territoire dont les fondamentaux sont à l’évidence identiques. Il est à craindre qu’une fois encore, la politique politicienne voire la « carrière » politique personnelle de certains, plutôt tournée vers les Combrailles, l’emporte sur l’intérêt général de notre territoire…
Une dernière chance nous est donnée par la récente décision des maires de notre communauté qui, à défaut de s’entendre sur le rattachement de notre seule communauté, à Sancy-Artense et Rochefort,  viennent de s’accorder sur le rattachement des trois communautés avec uniquement la communauté de Rochefort-Montagne augmentée de Saint-Julien-Puy-Lavèze et Saint-Ours les Roches. Bien que cette occurrence ne nous satisfasse pas totalement, nous avons sollicité une audience auprès du préfet pour vérifier l’admissibilité de cette proposition. Le secrétaire général nous a confirmé que cette solution ne satisfaisait pas l’Etat mais que le préfet était prêt a modifier le schéma selon le souhait de Bourg-Lastic, entre autres, si les élus du territoire en manifestait unanimement la volonté. Nous retombons donc sans surprise sur les errements dénoncés ci-dessus.
Sachez quoiqu’il en soit, que je ne serai pas le maire qui répétera les erreurs commises par le passé à deux reprises : en premier lieu, lors de la création du SIVOM, prédécesseur de notre communauté de communes, organisé, ce qui pouvait se comprendre à l’époque,  sur un axe nord-sud opposé au bassin de vie de Bourg-Lastic et, en second lieu, à l’occasion de la création de la sortie de l’autoroute A 89 prévue initialement sur Saint-Sulpice et finalement positionnée sur le territoire de la communauté de Sancy-Artense, privant de ce fait le territoire de Sioulet-Chavanon des retombées économiques et fiscales de l’échangeur. On en mesure les conséquences aujourd’hui.

      Vous pouvez compter sur moi comme, unanimement, sur l’ensemble des adjoints et du conseil municipal, pour défendre l’avenir de Bourg-Lastic et de notre territoire et pour s’opposer à tout périmètre d’intercommunalité qui serait la condamnation à la mort lente de notre pays. Et si malheureusement nous n’obtenons pas une position unanime et soudée des élus du secteur, ceux qui n’auront pas compris le sens de l’Histoire et qui auront condamné notre territoire à la stagnation, devront rendre des comptes à nos enfants et petits enfants, si tant est que ceux-ci manifestent la volonté de demeurer dans un pays dénué d’avenir.

Le maire
Jean-François BIZET


Comment en est-on arrivé là ? retrouvez l'intégralité de
BL Infos Spécial intercommunalité








 
Retourner au contenu | Retourner au menu